Mugen Kumi (Jiva)

Forum des Mugen Kumi, guilde Démoniaque, disciples de Rushu ... guilde créée par Soychiro et -Busta- le 3 Martalo 635.
 
AccueilPortail MKBlogGalerieFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 cauchemar, Blak-dragon et compagnie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cauchemar
Roi des gitans !
Roi des gitans !
avatar

Classe de votre perso : Hype !
Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 1712
Ville : 69 la trik!
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Classe: Sram
Caractéristique: Mule
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: cauchemar, Blak-dragon et compagnie   Ven 01 Aoû 2008, 12:32

/HRP Avant de commencer, je précise que les histoires ne seront pas toujours postées dans l'ordre chronologique, c'est pour un souci d'intrigue. ^^'

J'ai l'autorisation de Blak pour fondre son RP avec le miens (et oui normalement c'est pas bien de faire interagir une personne éxistant dans le jeux, vu que ça pourrait le gêner lui même dans son histoire), ce qui me permet de rédiger un BG de tout mes comptes en un seul, au lieu de commencer par la présentation de cauchemar, puis de faire celle de blak, etc ....

Après discution avec Xonark (qui m'a dit qu'il aimerait être dans le RP) j'ai eu l'idée qu'on pourrait écrire le BG de la guilde, mettant en scène TOUT les membres !
Mais bon il faut qu'il colle vraiment avec les RP de chaques membres, alors ça risque d'être un peu compliqué, m'enfin c'est juste une idée a vous de voir !/HRP


[Edit by Faci: j'ai désactivé tes signatures et réduit un peu la taille du texte. Hésites pas à m'envoyer des MP si tu veux que j'efface ton intro HRP ... je suis pas sûr que les KEBAB existe dans dofus ^^' ...]

[Edit by cauchemar: Merci de ta proposition faci mais je tiens a signaler que Blak et moi, nous faisons un RP commun, de manière a ce qu'on ne s'étonne pas si jamais blak venait a poster dans cette partie. Ensuite pour les kebabs... Désolé mais il y a des boucher qui font de la viande, des boulangers qui font du pain, et un pnj vend des onions. C'est tout ce qu'il faut pour un Kebab très réussi (par contre a pas de sauce blanche).. Sinon bonne lecture]


Dernière édition par cauchemar le Dim 17 Aoû 2008, 13:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cauchemar
Roi des gitans !
Roi des gitans !
avatar

Classe de votre perso : Hype !
Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 1712
Ville : 69 la trik!
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Classe: Sram
Caractéristique: Mule
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: cauchemar, Blak-dragon et compagnie   Ven 01 Aoû 2008, 16:17

Cauchemar faillit tomber de sa monture, pris de soulagement.

« Enfin, une ville ! » S’exclama-t-il, il s’adressait a Brume, sa Dragodinde.

Cela faisait presque une semaine qu’il parcourait les plaines de Kania, se nourrissant seulement de confiture de Blop et de serpentins en barbecue.
A la vue d’habitations et d’agitation au loin, son estomac cria victoire. Il envoya sa dinde au galop, et au fur et a mesure que la distance entre lui et la ville se réduisait, le brouhaha émanant de celle-ci s’intensifiait.

Arrivé à l’entrée, cauchemar ne put s’empêcher de sourire… D’un sourire de prédateur !

Quelques personnes dans la foule, proches de lui, aurait pu distinguer ce sourire carnassier, si sa bouche n’avait pas été masquée par son Solomonk, rabaisser en avant.
« Et bien Brume, ça ne va pas être compliqué de nous remplir les poches avec toute cette activité. » Murmura le cavalier à sa monture.
Et aussitôt la grande porte de la ville passée, l’individu descendit de sa dinde et se rendit invisible. Quelques secondes s’écoulèrent et des exclamations commencèrent a s’élever de tout les étalages de la rue principale.
« -Mon or !!
-Ma montre, au voleur !
-Alerte au Sram ! Fermez vos caisses et vos stands ! » Finit par hurler un marchand.
Tout les vendeurs paniquèrent et fermèrent leurs étalages aussi vite que leurs bides à bière le leur permettait.
Cependant le sram (car il s’agissait bien d’un sram) était déjà de retour sur sa monture, un peu déçu de la rapidité qu’avaient mis les marchands à déceler sa présence puis réagir.

Les villageois avaient beau savoir qu’un voleur se trouvait dans les parages, ils continuaient de fréquenter la rue en grand nombre.
Le cavalier se dirigea vers un vieillard qui jouait à la pétanque tout en sirotant un verre de pastisse.
« -Bien le bonjour brave homme, le salua-t-il, auriez vous l’obligeance de m’apprendre dans quelle ville je me trouve, s’il vous plait ?
-Ein ?! S’étonna le vieillard, mais à Astrub voyons …La plus belle ville de tout Amakna !
-Je vois … Une bien belle ville en effet, commença le sram sans parvenir a dissimuler un rictus, merci du renseignement vieillard, et bonne journée. »
Cauchemar s’éloigna puis sortit une bourse de sa manche.
« Il n’était pas bien riche ce vieil homme, si dit-il à lui-même, mais je n’ai pas pu m’en empêcher. »

Il continua de parcourir la rue à la recherche d’un gîte et couverts convenable.
A peine une 20aine de mètres parcourus, il stoppa brutalement sa monture. Le sram contemplait l’établissement en face de lui, la bouche grande ouverte, oubliant tout ce qui se passait autour de lui, dans son esprit il ne restait plus que lui et l’écriteau cloué sur la porte de la maison de l’autre coté de la rue.
« UN DONNER KEBAB ! » S’exclama-t-il, ce qui fit par ailleurs sursauter sa monture, et
faillit le faire chuter.

Cauchemar se rua à l’intérieur, puis fondit sur l’aubergiste.
« -Toi ! Je veux une chambre dans ton hôtel et le meilleur kebab que ton cuistot ai jamais préparé !
- Euh … Oui, tout de suite. Répondit l’aubergiste, un peu étourdit par l’empressement de l’étranger, vous avez un nom ?
-A votre avis ?
-Je veux dire, quel est-il ? Si vous voulez dormir il me faut un nom. (Stupide touriste, faillit-il ajouter)
-Je me nomme Jack Markus, duc de Sidimoth, prince de Sufokia et frère de sang de bison têtu, répondit cauchemar pour se moquer de l’hôtelier.
- Euh… Bon, laissez tomber pour le nom, vous occuperez la chambre 69, au 6éme étage.
-Pfiou c’est haut, quelle flemme, enfin tant pis. Ha j’allais oublier, ma dinde est garée devant la porte, pourriez vous la faire conduire à l’étable avant qu’on me colle un PV ?
-Ce sera fait, nous dînons à 8h monsieur, bon séjour ! »
Le réceptionniste sortit tandis que cauchemar monta ses maigres bagages dans sa chambre.
« Et bah, ça fait un baille que j’ai pas dormis sur un vrai pieu. »
Il s’allongea et attendit que 8h sonnent à l’horloge de sa chambre.
Et 8h sonnèrent, il descendit en hâte jusqu’au réfectoire.
Ce fut un jeune sacrieur qui lui apporta son kebab, cauchemar prit le temps de l’examiner. Il était grand et massif, on pouvait se demander pourquoi n’était-il pas dans l’armée, au lieu de la cuisine, avec un tel physique.

Les sacrieurs sont facilement reconnaissables à leur foulard décoré d’un cercle, dont ils ne se séparent jamais.
« -Quel Kebab excellent ! S’exclama cauchemar, c’est toi qui l’a crafté jeune sacrieur ?
-Effectivement
c’est moi, merci du compliment. »

Soudain deux bworks et un cybwork, entrèrent dans l’auberge.
« -Trois bières et la caisse ! grogna un des bworks au sacrieur.
-Pff… Retournez
chez vous, ramassis de testicules, rétorqua le jeune cuisinier, on ne sert pas les sangliers ici.

-Il m’insulte là ? demanda le bwork a ses congénères, l’info n’arrivant pas a gagner son cerveau.
-Euh … Ouais ! On va lui faire payer ! »
Le cybwork renversa une table et sauta sur le sacrieur, ce dernier l’esquiva par une dérobade, avant de trancher la tête d’un bwork à l’aide de son couteau de cuisine.

Cauchemar assistait a la scène comme on regarde une pièce de théatre, ne se sentant pas concerné le moins du monde, jusqu'à ce que …Le bwork encore vivant se servit de sa table comme bouclier, renversant son kebab.
« MON DONER ! » Hurla le sram.

Il tordit le coup du bwork et jeta sa fourchette dans l’œil du dernier, ce révélant être le cybwork. Celui-ci sombra dans la colère et se rua sur le sram.
Cauchemar était en difficulté, impossible d’atteindre le cou du grand bwork, à cause de ses gestes rapides et violents, d’autant plus le reste de son corps était recouvert d’armure.
Il ne pouvait qu’esquiver en attendant une ouverture, ce qu’en tant que disciple de Sram, il réussissait plutôt bien. Malgré tant d’agilité, il trébucha sur une assiette et le cybwork abattit son poing pour lui fendre le crâne.
Ne pouvait rien faire d’autre, cauchemar se couvrit la tête avec ses bras et ferma les yeux en attendant le coup … qui n’arriva pas !
Il les rouvrit juste après avoir entendu le sacrieur hurler « PUNITION ! », juste a temps pour voir le cybwork s’effondrer.
Il se trouvait a l’opposer de l’endroit de la pièce où il avait glisser, il s’approcha du cuisinier tandis que celui-ci apportait les corps dans le compacteur d’ordures.
« -Que c’est-il passé ? L’interrogea cauchemar.
-Je t’ai transposé et je l’ai tué voila tout.
-Cette technique est très intéressante, j’ai bien fait de laisser mes dagues dans ma chambre, ils seraient mort avant que j’ai pu apprendre l’existence de ce sort.
-Hu hu, tu te bas bien, ça te dirais de rester ici pour protéger l’établissement ? C’est
bien payé.

-Hé hé, désolé mais j’aime le changement, je ne tiens pas en place. Je te conseillerais d’ailleurs de voyager, tu gâches ta vie et tes talents dans cette auberge pourrie.
-Comment ? Tu m’insultes en insultant cette demeure ! J’y travaille et y vis depuis plus de 5ans.
-5ans de trop, repense bien à ce que je viens de te dire, car si tu souhaites changer de vie, je pars demain matin, et je ne serais pas contre un compagnon de voyage.
-Tsss…
-Bonne nuit ! »

Cauchemar se retira donc dans sa chambre tandis que le sacrieur resta au réfectoire pour y remettre de l’ordre, après la rixe provoquée par les bworks.

La nuit fut longue pour celui-ci, il ne parvenait pas a trouver le sommeil. La proposition du voyageur animait son esprit. Il se disait qu’on avait besoin de lui ici, mais en même temps, c’est de sa vie dont il s’agissait.
Partir à l’aventure ou bien servir des kebabs jusqu'à sa retraite ?
« Si il pleut cette nuit, je pars avec cet étranger. » se promit-il, puis il s’endormit.


Le lendemain


« Finalement il n’a pas plut. » Se dit le jeune sacrieur, un peu déçu.

Il n’était que 7h du matin, il nettoyait les tables avant de commencer a préparer le ptit déj’.
Cauchemar apparu dans l’escalier.
« -C’est trop tôt monsieur, votre petit déjeuner n’est pas prêt.
-Mais je n’ai pas faim, je pars de suite. Alors qu’est ce que tu as décidé ?
-Je ne pars pas, ici on a besoin de moi.
-Je vois… Et bien tant pis pour toi, je te souhaite une bonne vie de routine. »
L’étranger commença à s’éloigner de la porte.
« -ATTENDS ! Cria soudain le jeune serveur, Si je pars tu me payes une monture ?
-Hum… Cauchemar sourit, … Non.
-Je viens quand même !
-Ha ha ha ! J’en étais sur que tu te laisserais tenter, mon nom est cauchemar, et toi, si on voyage ensemble, tu devrais me dire ton nom.
-Je me nomme, Dragon, Blak Dragon, monsieur.
-Hé ho on se tutoie, on doit avoir le même âge et je ne suis plus ton client. T’as qu’a m’appeler cauche.
-Tope-là cauche, alors on part où ?
-Vas faire ton sac ! On part d’abord à l’écurie, et ensuite vers le Nord, j’ai entendu qu’il y avait une grande foire où il était très simple de se procurer de l’argent !
-C’est partit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-BLAK-

avatar

Classe de votre perso : Sacwieur
Masculin
Age : 25
Nombre de messages : 879
Ville : Lyon !
Date d'inscription : 24/01/2008

Feuille de personnage
Classe: Sacrieur
Caractéristique: Agilité
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: cauchemar, Blak-dragon et compagnie   Dim 17 Aoû 2008, 02:23

Après quelques jours de marche, cauchemar et Blak Dragon firent une halte a Tainéla. Comme la tradition l'éxigeait, cauchemar rackèta quelques aspirants bontariens sous l'oeil outré de l'ex cuisinier qui préparait un steak de bouftou royal.
" -Tu vas te faire choper par la milice a force de voler tout ces braves gens ! L'avertit Blak.
-
Baaaah, on les poutres pépère !!
-Si tu te fais attaquer, ne compte pas sur moi pour t'aider..."
Un curieux personnage à tête d'aigle s'approcha alors d'eux.
" -Hep vous deux, je suis le maître de ces lieux et je ne tolère pas qu'on détrousse ainsi ses occupants.
-Qu'est ce que je t'avais dit ... soupira Blak.
-
Bonjour vieillard, on ne les détrousse pas, on leur emprunte juste un peu d'argent pour poursuivre notre route !
-Partez tout de suite ou j'appelle une patrouille !
-Tralala on vient a peine d'arriver. répondit cauchemar
-Nan cauche, vient on se barre !
-Ecoutez donc votre ami, c'est la sagesse incarnée !! repris Altaïr (parce qu'il s'appellait ainsi)
-Vous sauriez pas plutot ou on peut gagné facilement de l'argent?
-Si je vous répond, vous me promettez de partir?
-Biensuuuur, parole de Sram !
-Faites nous confiance. répondit Blak
-
Hum... Bon, allez donc un peu plus au nord, et un peu vers l'ouest, a environ trois jours d'ici se trouve une immense foire, où un très riche prêteur sur gages qu'on appelle Mr Skito, peut vous sponsoriser contre quelques services...
-Héhé t'entends ça Blak! On part tout de suite, merci vieil aigle.
-Oui et j'ai bien l'impression qu'on va se retrouver dans le pétrin..."
Après un dernier salut en direction d'Altaïr, le jeunse sacrieur enjamba sa dragodinde et s'élança a la poursuite de cauchemar.


Après deux jours au grand galop, les deux aventuriers aperçurent une palissade entourant d'immense chapiteaux.
" -On doit y être nan? Demanda Blak en baillant
-Y a des chances. Il nous reste plus qu'à trouver ce Mr Skito.
-On pourrait peut être dormir avant? Ca fait deux jours qu'on galope sans s'arrêter...
-Le temps, c'est de l'argent ! Moi je vais chercher dans la partie nord, et toi tu fais le sud !
-Pfiouuu, t'es increvable !"

Ils se séparèrent donc, après avoir payé une taxe leur permettant d'entrer dans la foire, s'intitulant d'ailleurs "Foire du Trool"
Ce fut malheureusement cauchemar qui trouva le repère de Mr Skito le premier. Il pénétra dans la tente de ce dernier, pour se retrouver en face d'un Enutrof dans la force de l'âge, la force de son regard surpris le sram. On aurait pu penser que ses yeux transperçaient même l'âme de l'être qui se tenait devant lui.
Après un petit salut de cauchemar envers son hôte, il s'en suivit une très longue négociation. Cauchemar finit par réussir à extorquer une très grande somme de kamas en échange d'un tout petit service, qui consistait a empoisonné un gros concurent qui menaçait les intèrêts du dit Mr skito.


Cauchemar et Blak se retrouvèrent comme ils l'avaient prévu a l'auberge du "Poney qui tousse".
" -Alors tu l'as trouvé ? l'interrogea Blak.
-Biensur. répondit Cauche en lui montrant une énorme bourse, le sourire aux lèvres.
-Parfait, on va enfin pouvoir dormir !!
-Non, on s'en va cette nuit, j'ai pas envie de lui rendre le service qu'il m'a demandé.
-Et allez, encore une nuit sans dormir, tsss..."
Au beau milieu de la nuit, ils tentèrent de sortir discrètement de la foire. Pour y parvenir, ils devaient passer juste a côté de la tente du prêteur sur gages, qui était malheureusement gardé par de nombreuses sentinelles.
" Bon j'escalade et je t'envoie une corde, surtout ne fait pas de bruit ! murmura cauchemar"
Blak approuva d'un geste ensomeillé puis regarda son compagnon grimper souplement sur la palissade derrière la tente. Cauchemar envoya donc une corde a blak, qui commença alors à se hisser jusqu'au sommet. Cependant, a peine a mi chemin, l'effort combiné a son manque de sommeil le fit se balancer dangereusement sur la corde. Il poussa un petit cri de terreur.
" -J'vais tomber ! Remonte moi crétin.
-Mais tais toi donc! chuchota le sram"
Trop tard, ce simple bruit attira les sentinelles qui accoururent et sonnèrent le signal d'alarme en voyant la corde et le pied de blak disparaitrent derrière la palissade.
" -Qu'est ce qu'on fait des dindes? Demanda Blak Dragon à Cauche.
-
Elles nous attendent sur la colline."
Ils s'enfuirent donc dans la nuit, éclairés par la lune pour arriver finalement sur la colline.
" Ou vous comptez aller tous les deux ?! S'exclama une voix derrière eux"
Ils se retournèrent, pris de stupeur, pour se retrouver nez à nez avec le vieux Mr Skito, déja connu de cauchemar.
" -Tiens tiens... Euh... ça va? Bein nous on allait s'en aller.
-dodooooo ! soupira le jeune sacrieur en s'écroulant par terre.
-
Rha c'est pas le moment ! Bon euh, ça va être dur de se battre dans ces conditions, si on discuttait?! proposa le sram à l'enutrof.
-
Si tu ne respecte pas notre contrat, je n'hésiterais pas a utiliser les sérianes. Exécute ton travail gratuitement, et j'oublierais ce qui s'est passé.
-Et puis quoi encore ... Euh non rien ,se ravisa-t-il, et si tu nous aidais au lieu de nous mettre des bâtons dans les roues?
-Vous aider? Et pourquoi est ce que ferais-je une telle chose?
-Bein par exemple, parce que je pourrais dire aux autorités locales que vous vouliez tuer un concurent? Ou encore parce qu'il y a gros a gagner avec nous?"
Les derniers mots dans la bouche du sram résonnèrent aux oreilles du riche commerçant.
" -Hum ... Si on en parlait dans ma tente?
-Non on est bien ici, genre loins de tes sentinelles. Donc oui, nous sommes en quêtes d'un trésor d'une valeur inestimable, mais si tu veux en savoir plus il faudra nous suivre...
-Et pourquoi devrais-je te faire confiance, surtout après ce soir?
-Et bien, tu fais ce que tu veux. Il sortit un parchemin de sa veste. Ce document, m'a appris que la fortune de Sumens se trouverait dans un recoin d'amakna, et je suis en quête de celui-ci. Ce serait dommage de passer a côté d'une telle occasion, non?
-Peux tu me prouver son authenticité?
-Héhé, regarde donc en bas. Cauchemar déroula le bas du parchemin. Tu vois cette signature? C'est le sceau de Raval.
-En quoi Raval a-t-il un rapport avec Sumens?
-Et bien Raval écrit dans ce parchemin qu'il aurait fait main-basse sur le trésor de Sumens et qu'il l'aurait conservé pour ses propres intérêts, d'ailleurs toujours méconnus.
-Hum... ça me semble véridique, surtout que ce parchemin est fait d'un des tissus les plus chers qu'on ne trouvait qu'il y a quelques centaines d'année. Mais si ce que tu dis s'avère exact, alors ce sont les roublards qui doivent détenir le trésor.
-Tu en sais déja trop, si tu veux en découvrir plus tu n'as qu'a nous suivre et par la même occasion nous fournir un peu de kamas?
Le regard de l'enutrof brillait de cupidité, il fut interrompu dans ses réflexions par un ronflement sonore du sacrieur.
-Dépèche toi de choisir. Lui dit cauchemar en hissant blak sur sa monture.
-Rha quel cruel dilemne. soupira Mr Skito. Bon, ok, ton histoire m'intrigue et je suis curieux d'en connaître le dénouement... Par contre, je veux le tiers des bénéfices !
-Non ! Le quart !
-30% !
-On verra le moment venu. Tu retireras de l'argent a la banque de Bonta, moi je ne te laisse pas retourner dans ta tente.
-Mais je suis brakmarien !
-Bah moi aussi, où est le malaise? Bon suis moi a pied ou monte sur la dinde de blak, vu qu'il dort tu te rendras utile.
-Pas la peine ma dinde est attachée a un arbre au bord de la route. Juste en bas.
-Et bien ... En route !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cauchemar
Roi des gitans !
Roi des gitans !
avatar

Classe de votre perso : Hype !
Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 1712
Ville : 69 la trik!
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Classe: Sram
Caractéristique: Mule
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: cauchemar, Blak-dragon et compagnie   Dim 07 Sep 2008, 12:36

« -Grr, il y en a ras le bol de dormir par terre ! Grogna Mr Skito. Ça fait bientôt 5 jours que je n’ai pas eu de lit et mon dos me fait atrocement souffrir.
-Et nous on en a marre de t’entendre te plaindre tous les matins, rétorqua cauchemar, on ne peut rien y faire alors essayes de t’y habituer au lieu de faire « atrocement souffrir » nos oreilles.
-A table ! Cria Blak Dragon, mettant fin à leur altercation. Ces petits échanges avaient lieu maintenant chaque matins depuis qu’ils avaient enrôler Mr Skito à la Foire du Trool. Tu sais, Skito, on devrait arriver à Bonta dans environs deux jours, et moins si on marche la nuit.
-On va devoir marcher de nuit, je ne pense pas que les fameux gardes d’Amayiro laissent entrer trois démons dans leur belle ville. Signala cauchemar.
-Euh … C'est-à-dire que je suis bontarien moi … Je pensais que vous aussi... étant donné que nous nous rendions à Bonta. Balbutia Blak.
-Quoi ?! Un poulet parmi nous ! S’exclama Mr Skito. C’est inconcevable je vais régler ça tout de suite. Il s’arma de sa pelle puis se rua sur Blak.
-Hé ho ! S’exclama cauche en taclant le vieil enutrof. Ça ne va pas la tête ? On ne se tape pas entre compagnons de voyages ! Et toi Blak, pourquoi tu ne nous l’as pas dit avant ?
-Et bien, le fait que je m’entende bien avec toi m’a toujours fait penser que tu étais bontarien … Et puis pour moi c’est un détail sans importance, je suis bontarien parce que mes parents étaient bontarien.
-Hum… Réfléchit cauche. Finalement on aura peut être pas besoin de voyager la nuit, le fait que tu sois bontarien nous simplifie énormément la chose. Par contre une fois qu’on sera ressorti de Bonta, Tu auras intérêt à passer vite brakmarien si tu veux rester avec nous.
-Qu’est ce que ça change ?
-Ça change que je ne tolère pas de voyager à côté d’un ange, et que ça nuit fortement à ma réputation. Répondit Mr Skito.
-Et surtout qu’une fois passer à Bonta, je compte retourner à Brakmar pour chercher une personne dont on m’a fait connaître le nom. S’explique cauchemar. Il parait qu’il est très riche et qu’il peut nous fournir un bel arsenal d’armes et d’équipements si on arrive à la convaincre.
-Bah … je n’ai pas le choix on dirait. Conclue le jeune sacrieur.
-Oui. Par contre on va devoir faire un détour par Amakna afin que tu puisses redevenir neutre et passer démon par la suite. Commenta cauche. Y aller a pied serait trop long, il va falloir qu’on aille chez les Brigandins, en espérant qu’ils nous laisserons monter dans leurs ballons. Avant ça nous terminons notre voyage à Bonta, on va exploiter ton statut d’ange, Blak, demain nous tendrons une embuscade a un marchand se rendant à Bonta, une fois que nous aurons voler son chariot, Blak le conduira et nous entrerons par l’entrée principale, comme si de rien n’était. Une fois à l’abri dans un quartier sans patrouilles, Skito et moi sortirons du chariot puis nous nous rendrons à la milice. Sans toi Blak, toi tu nous suivras de loin…
-Pourquoi sans moi ? S’exclama Blak.
-Laisse moi finir … Je disais donc, nous irons à la milice sans Blak, car si nous nous faisons arrêter à cause d’une maladresse, tu pourras venir nous faire évader de la prison.
-Et qu’allons nous faire à la milice ? L’interrogea Mr Skito.
-Primo, parce que je dois bien gagner ma vie, et que Brâkmar me paie une jolie somme pour entraver la correspondance adverse.
-Et la seconde raison ? Demanda Blak.
-J’aimerais recruter un eniripsa.
-Il n’y en a pas à Brakmar ? Enchaîna encore Blak.
-Si, plein même, mais ils sont tous monopolisés par les chefs de guerre brakmariens.
Enfin bref ça fait un moment qu’on parle, je suppose que vous avez retenu à peu près tout ce que je vous ai dit. On va pouvoir partir, ce soir on s’arrêtera au sud de l’avant-poste bontarien de manière à ce qu’ils ne puissent voire notre feu de camp. Aller on s’active. »
Puis ils partirent au petit galop dans les plaines de Cania.

Après une demi journée de chevauchée, ils s’arrêtèrent comme ils l’avaient prévu, au Sud de l’avant-poste bontarien, puis établirent un camp où ils passèrent la nuit. Ils désignèrent Blak pour faire le guet, leur camp se trouvant assez proche de la route, il était fort possible que des bandits sévissant dans la région les aient aperçu et mijotaient de les attaquer pendant la nuit.
Cependant la nuit fut calme et Blak finit même par s’endormir d’ennuie… Jusqu'à ce qu’il se fasse réveiller brutalement par cauchemar.
« -Hé bah, bravo la sentinelle. Tu as de la chance qu’on ne nous ait pas volé pendant la nuit, sinon je t’aurais dépecé vivant.
-Ce n’est pas moi qui me suit désigner pour monter la garde, vous n’avez cas vous en prendre à vous-même. Rétorqua Blak.
-Tss, bon on oublie ça, la prochaine fois je monterais moi-même la garde puisque tu as besoin d'encore plus de sommeil d'un Sadida. Aller on range le camp puis on va vite tendre une embuscade au premier petit marchand sur charrette qu’on croisera. »
Il se dirigèrent donc jusqu’à la grande route, et attendirent, cachés dans les buissons, qu’un chariot passe.
« -Il peut être un peu trop tôt, les commerçants font sûrement la grasse matinée. Commenta Blak. Quelle idée de nous réveiller à l’aube aussi…
-Au contraire, si on s’est levés si tôt c’est pour éviter qu’il y ait trop de monde sur la route, si il y avait trop de trafic, on se ferait forcément repérer par un autre marchand. De plus les gardes de l’avant-poste prennent leur petit déjeuner à cette heure là.
-Comment le sais-tu ? L’interrogea Blak.
-Ce n’est pas la première fois que je me rends à Bonta…
-Silence j'entends un bruit de sabots ! Leur signala Mr Skito. »
En effet une charrette recouverte d’une bâche, conduite par un petit bourgeois et protégée par deux sérianes avançait dans leur direction.
« -Blak tu punies un des deux sérianes, chuchota cauchemar, Skito, tu t’occupes de l’autre, quant à moi, je vais arrêter le chariot puis m’occuper de son conducteur. On se tien prêt ! »
La charrette se trouvait à présent à une centaine de mètres d’eux. Dès qu’elle fut à leur niveau, ils surgirent des hautes herbes à la plus grande surprise du marchand et de ses gardes du corps.
« Dans bandits ! Hurla le sériane le plus proche. »
Il n’eu pas le temps de sortir son épée, il se trouvait trop près du sacrieur, il s’écroula par terre en laissant échapper un petit gémissements, les yeux allants de la main du sacrieur à son abdomen.
Le deuxième garde se rua alors sur Blak en faisant tournoyer une hache au dessus de sa tête.
Il fut, malheureusement pour lui, foudroyer en l’air. Blak se retourna pour remercier Mr Skito qui venait de lui épargner de se faire mal.
Celui-ci était assit dans l’herbe et allumait sa pipe.
« -Euh, comment ça se fait que le garde ce soit écrouler en l’air alors que tu n’as pas bougé? L’interrogea Blak.
-Tu ne connais donc pas de sorts qui frappent à distance ? Celui-ci s’appelle « pelle du jugement » et ce n’est pas le meilleur de mon répertoire. Lui répondit Skito. Cauchemar, pourquoi as-tu tué les dindes du chariot ?
-Pardon? Ha, tout simplement que je préfère garder ma dinde plutôt que de l’abandonner au bord de la route.
-On aurait pu revendre celle du marchand…
-Pas le temps, par contre on va devoir abandonner une dinde ici, le harnais du chariot ne peut supporter que deux dindes. Tant pis pour ta dinde Blak, de toutes façons tu l’as acheté d’occasion à Astrub, on en trouvera une meilleur à Bonta.
-Je peux la relâcher plutôt que de la tuer ? C’est que je commençais à l’apprécier je ne voudrais pas la voire mourir.
-Si tu veux, de toutes façons elle mourra quand même, piqué par un serpentin ou bien mangée par un Canigrou.
-… Blak alla détacher sa dinde de l’arbre où cauche l’avait ataché pendant l’attaque. A dieu, tu es libre ... euh … Dinde.
-Tu ne lui avais même pas donné de nom ? On a bien fait d’abandonner la tienne.
-Je n’en avais pas trouvé.
-Bon Skito, montes à l’arrière du chariot avec moi, on va se cacher sous la bâche, Blak on compte sur toi pour nous conduire à destination.
-Ce n’est pas bon pour mon dos de voyager comme de la marchandise dans un chariot. Grogna Skito.
-T’avais cas être ange. Le nargua Blak en refermant la bâche sur eux. »

Et ils se dirigèrent donc vers Bonta, plus la distance entre eux et la grande ville des anges diminuait, plus la route était bondée. Ils furent doublés par un cavalier au triple galop.
Soudain cauchemar eu un doute.
« -Dites, chuchota-t-il, on a caché les corps des sérianes et du marchand ?
-Non on les a laissé sur la route. Répondit Skito.
-Et merde, Blak, j’ai entendu un cheval galoper, as-tu vu passer un cavalier ?
-Oui.
-Habillé comment ?
-En bleu et blanc avec des ailes d’anges et deux hallebardes croisées sur ses épaulières.
-Han la boulette, il va prévenir la milice, et avec ce trafique on ne peut plus reculer. »
En effet lorsqu’il arrivèrent assez près de la ville pour pouvoir discerner les remparts et la grande porte, Blak pu voire que chaque chariot était contrôlé par deux miliciens, et que les archers sur les remparts tenaient fermement leurs arcs tendus en direction de l'entrée.
« -On est foutu ! Chuchota-t-il en direction du son chariot. Les gardes examinent toutes les charettes.
-Garde ton calme et fait comme si tu n’avais que des vivres dans ton chariot. Lui ordonna cauche. »
C’était facile à dire pensait Blak, il transpirait à grosse gouttes, et plus il se rapprochait de la porte, plus il tremblait.

Ce fut enfin à son tour de passer les enceintes de la ville.
« -Halte monsieur, lui ordona un des gardes, contrôle des chariots, c’est obligatoire.
-Que ce passe-t-il ? Lui demanda Blak, la voie tremblotante.
-On a retrouvé trois corps au sud de l’avant-poste, un des trois a été identifié, c’est le marchand qui devait réapprovisionner les cuisines de la milice. Son chariot à disparu mais sa marchandise à été retrouvée dans les buissons au bord de la route.
-Quel triste sort. Répondit Blak comme si il n’y était pour rien.
-En effet… »
Les gardes commencèrent à soulever le tissu qui recouvrait sa carriole. Pris de peur, Blak mis discrètement la main sur le manche de son épée, se préparant à trancher la tête du garde le plus proche.
La bâche était maintenant soulevée de moitié, Blak transpirait et tremblait de plus en plus. Lorsque le drap fût presque entièrement soulevé, Blak ne pu retenir un cri de stupeur.
Les gardes venaient de dévoiler entièrement le chariot, il n’y avait rien du tout dedans, ils regardèrent dessous le chariot, puis constatant qu’il n’était pas une menace pour Bonta, ils le laissèrent passer.
« C’est bon monsieur vous pouvez continuer, désolé du contretemps »
Blak ne répondit rien, il fit juste un signe de remerciement de la tête, pas encore remis de ses émotions. Il continua dans la ville puis tourna dans une ruelle sombre.


Dernière édition par cauchemar le Ven 06 Nov 2009, 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cauchemar
Roi des gitans !
Roi des gitans !
avatar

Classe de votre perso : Hype !
Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 1712
Ville : 69 la trik!
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Classe: Sram
Caractéristique: Mule
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: cauchemar, Blak-dragon et compagnie   Dim 07 Sep 2008, 12:38

Il s’arrêta une fois certain que personne ne le voyait puis souleva la bâche, cauchemar et Skito s’y trouvaient cette fois.
« -On peut sortir ? Demanda Skito.
-Euh … oui, Balbutia Blak.
-Pas trop tôt, mon pauvre dos s'en souviendra de ce voyage !
-Comment avez-vous disparu lorsque les gardes ont ouvert la charrette ?
-Au cas où tu n’aurais pas encore remarqué, cauchemar est un sram. Lui répondit l’enutrof.
-Et ?
-Et je peux me rendre ou rendre une personne invisible, c’est un des dons qu’ont les srams à la naissance, avec plus ou moins de talents. Lui expliqua cauchemar. Bon, Skito suis moi, on va à la milice. Blak tu te souviens de ce que tu dois faire ?
-Oui, rien à part si vous ne revenez pas …
-Bien, c’est partit. »
Et cauchemar et Mr Skito se dirigèrent vers la milice, suivit de loin par Blak. Une fois a l’intérieur, cauchemar commença son travail de sabotage pendant que Mr Skito faisait le guet. Ils piégèrent pratiquement toute la milice puis se dirigèrent vers la dernière salle à faire sauter, la prison. Ils tuèrent d’abord les gardes puis commencèrent à pauser des pièges.
« -Bonjour vous deux… Dit une voie au fond de la prison.
-Bien le bonjour… euh… vous. Répondit cauchemar.
-Vous ne m’avez pas l’air d’être des anges vu la façons dont vous êtres entrés… délivrez moi ou j’hurle jusqu'à ce que la milice débarque.
-Tu as l’air bien sur de toi. Rétorqua Mr Skito. Tu ne dois pas savoir à qui tu parles, si on se retrouve en prison par ta faute tu ne resteras pas longtemps en vie … »
La silhouette qui se trouvait à l’ombre au fond de la prison se rapprocha pour leur montrer son visage, c’était une eniripsa, dont l'âge était difficilement déterminable, ses yeux témoignaient d'une grande expérience de la vie, mais son corps, lui, clamait qu'elle n'avait guère plus de 20ans. Une fois qu’elle fut dans leur champ de vision elle se coupa la langue avec ses dents. Mr Skito poussa un cri d’horreur. Cependant la langue repoussa quelques secondes après, sans que l’eniripsa ne fasse un mouvement.
« -Tu vois, mon corps se régénère de lui-même, tu penses vraiment qu’on puisse me tuer, vieil enutrof ? »
Skito n’eu pas le temps de parler… Cauche lui coupa la parole.
« -Erk ! C'est dégoutant mais c’est une bien curieuse faculté que de pouvoir faire repousser ses membres sans efforts, ça m’intéresse vraiment, mademoiselle … vous avez un nom ?
-Pas vraiment, ceux qui m’ont enfermé ici me surnomment mercurochrome, car je soigne toutes les blessures.
-Et bien Mercurochrome, J’ai soudainement très envie de te libérer, à une condition… Et ce serait que tu nous accompagne, moi et cet enutrof, dans une longue aventure, où il y a… Cauchemar laissa perdurer un silence pour aiguiser la curiosité de son interlocuteur. ... Où il y a énormément d’argent a la clef…
-Je me fiche de l’argent, je ne vis que pour faire progresser la médecine, c’est d’ailleurs pour ça que je suis enfermée ici, j’ai fait des expériences sur des hommes encore vivants que les bontariens n’ont pas appréciées…
-Ha ces anges, trop bon pour gagner une guerre. Tu as sûrement deviné que nous étions de Brakmar… Vois-tu là bas il n’y à pas de règles, à part celle de servir les plus haut gardés que toi, si tu faisais tes expériences là bas, on t’encouragerais et même, on te sponsoriserait au lieu de t’enfermer. Je te conseil donc de nous suivre, tu seras gagnante dans tout les cas.
-C’est sûrement un bon compromis, surtout que ça me fera sortir de cette prison. Elle fit mine de réfléchir. Bon délivre moi et je suis d’accord pour participer à ton voyage.
-Deux petites secondes… »
Cauchemar se dirigea dans la salle voisine pour actionner le levier qui ferait s’ouvrir la porte des cachots, puis retourna dans la prison. A peine eu-t-il franchit la porte qu’il reçu un violent coup sur la nuque, il sombra dans le néant. Il se réveilla quelques minutes plus tard derrière les baraux, à coté de l'eniripsa et de Mr-Skito.
« -Que c’est-il passé ? Demanda-t-il à Skito.
-Pendant que tu es allé ouvrir la cage, des gardes sont entrés, ils étaient bien trop nombreux pour que je les combatte tous, et voila où nous en sommes, à cause de cette eni, qui nous a fait perdre notre temps.
-Vous m’auriez libérée tout de suite, on serait parti sans encombres…
- Bon ce n’est pas le moment de s’engueuler, on n’a cas attendre que Blak vienne nous délivrer. Dit cauche en mettant fin à leur dispute. »

Et dans la nuit Blak arriva comme prévu pour leur ouvrir la porte. Ne sachant comment crocheter une serrure, il transposa cauchemar pour que celui-ci se charge d'ouvrir la porte à sa place. Leur fuite se déroula sans encombres, ils eurent même le temps de finir le travail de sabotage. Une fois hors de la milice, ils volèrent deux dindes dans l’enclos publiques, puis récupérèrent les leurs.
« -Quelle dinde tu veux Blak ? Demanda cauche.
-Celle là, répondit Blak en fixant la monture, elle est magnifique.
-Celle là ? Dit cauche en montrant une dinde verte et rousse. C’est une Rousse/émeraude, je te la vole si tu lui trouves un nom.
-Je vais l’appeler Jonsnow !
-Ça c’est fait. »
Et dès qu’ils furent sortit de la ville ils partirent au galop, en direction du village des brigandins. Pendant le trajet, Mercurochrome examina le corps de Blak Dragon, ses nombreuses cicatrices, surtout celle autour de son cœur.
« -Comment as-tu eu ces cicatrices ? Demanda Mercu à Blak.
-Ha ça … c’est du à mes sorts, plus tu me tapes, plus je te tapes fort, c’est comme ça qu’on marche nous les sacrieurs.
-Tout s’explique si tu es un sacrieur, mais cette cicatrice autour du cœur, comment l’as-tu eu ?
-J’ai deux sorts dans mon répertoire qui me font cette cicatrice, le premier est punition que tu dois connaître. Cela consiste à sacrifier un peu de ma vitalité pour infliger d’énormes dommages à celui que je frappe.
-Je le connais oui, mais je ne savais pas que l’utilisateur sacrifiait un peu de sa vie. Et le second quel est-il ?
-C’est le même principe, je sacrifie un peu de ma vie, mais au lieu de faire d’énormes dommages, je soigne.
-C’est intéressant. Je pourrais te disséquer lorsque nous serons à Brakmar ? Ne crains rien je te recouds après. Lui assura Mercu en voyant sa mine effarée devant ce qu’elle venait de dire.
-Désolé de vous couper dans votre discussion sur l’anatomie mais moi je suis crevé alors on va faire une pause et installer le campement, on a chevauché quand même une très grande partie de la nuit faudrait penser à dormir.
-Je suis d'accord, chevauché fatigue et surtout j'ai le derrière en gelée de blop. Rajoute Mr Skito.
-Demain on devrait réussir à trouver le village des Brigandins, il se trouve dans une forêt un peu plus au Sud, plus vite on y sera, moins on risquera de se faire arrêter par des patrouilles bontariennes, tout le monde fait dodo et moi je ferais le guet.»
Cette dernière phrase fit rougir le sacrieur, qui détourna vite les yeux de ceux du sram. Tout le monde s’allongea donc, après un bref repas. Cauchemar attendit un peu plus d’une heure pour être certain que tout le monde dormait. Une fois ce laps de temps passé, il se dédoubla et s’allongea a son tour, laissant soin à son double de monter la garde pour lui…
"Il faudra que je me lève avant les autres, ce serait dommage qu'un des secrets des srams soit encore dévoilé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cauchemar
Roi des gitans !
Roi des gitans !
avatar

Classe de votre perso : Hype !
Masculin
Age : 24
Nombre de messages : 1712
Ville : 69 la trik!
Date d'inscription : 18/04/2007

Feuille de personnage
Classe: Sram
Caractéristique: Mule
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: cauchemar, Blak-dragon et compagnie   Ven 06 Nov 2009, 19:48

/HRP/ Après de longs mois d'attente, voici la suite. L'histoire N°3 à aussi été éditée pour enlever quelques fautes et répétitions. Avec Blak nous avons décidé de continuer cette histoire par épisodes toutes les 2semaines sur le forum de la croisade (dans la mesure du possible), donc aussi ici, mis à part si cela ne plait à personne ! /HRP/


"-Là-bas ! Une forêt !"
Ce cri soudain tira toute la compagnie de sa rêverie. En effet leurs visages étaient somnolents, leurs dos courbés, dodelinant sur leurs chevaux. Quoi de plus compréhensible puisque cela faisait maintenant 5jours qu'ils s'étaient enfuies de Bonta.
C'était leur nouveau compagnon : Mercurochrome, qu'ils appelaient d'ailleurs Mercu pour faire plus cours, qui vit en premier les gigantesques arbres-maisons des Bridandins.
"Enfin !" S'exclama Blak Dragon, tout rayonnant. Puis il tournant son visage vers Cauchemar, il dit :
"-5 jours... Tu dois te faire vieux car c'est bien deux jours de chevauché que tu nous avais annoncé !
-Écoutez-donc ce cuisinier faire le malin, alors qu'il n'a même pas songé à s'approvisionner avant de partir. Rétorqua le Sram.
-Pardon?! Si tu m'avais laissé le temps de faire les Hôtels de Ventes, alors oui tu aurais eu à manger. Sale Bwork ! Et ce que nous avions aurait quand même suffit si tu ne tétais pas trompé de chemin.
-Et comment tu voulais que je me repaire? Je t'ai déjà expliqué qu'une bande de petits malins avait déraciné l'arbre qui aurait dû m'orienter. Espèce de gâtrool !
-De... De gâtrool ? Blak hurla. Viens-donc régler ça tout de suite si tu es un..."
Il fut interrompu par un violent coup de pelle qui faillit le faire tomber de son cheval.
"-Tu fais peur aux petits enfants dans les arbres, tais-toi donc ! Le réprimanda Mr-Skito.
-Des enfants? Où ça?"
Et levant les yeux, il put alors apercevoir l'improbable morphologie des Brigandins : Des enfants.
De leur position, ils ne percevaient que leur taille et l'éclat de leurs dents, mais Cauchemar les informa un peu plus sur ceux qu'ils allaient rencontrer.
"Voici donc les Brigandins. Ne faites pas attention à leur taille. Vous verrez une fois là haut qu'ils ont en effet une apparence d'enfants, mais la plupart sont plus agés que nous. C'est typique de leur race. Si on peut voir la brillance de leur dents d'ici c'est parce qu'ils ont l'habitude de se polir les dents avec les pierres que font parfois tomber les craqueleurs du haut des montagnes. On pourra peut-être en trouver nous aussi, ce sont des Kobaltes, mais dans leur langue cela se prononce : Colgate. Skito tu es bricoleur non? Tu pourras t'entretenir un peu avec Mama Ayuto, elle les diriges et c'est d'ailleurs la seule personne qui parait âgée chez eux. Tu verras qu'ils sont très ingénieux.
Ils pénétrèrent alors dans la forêt. La perspective d'un village perché dans les hauteurs leur paru plus vraisemblable lorsqu'ils virent enfin à quel point les arbres étaient haut et larges.
Cauchemar les arrêta devant un gigantesque arbre gris.
"-On va attendre ici, ils devraient nous lancer une échelle si on se montre patient. Surtout ne faites pas mine d'établir un camp, si ils croient que nous sommes de passage ils nous ignoreront.
-Hum.. Tu as dis une échelle? L'interrogea Mr-Skito. Tu veux dire qu'on va devoir monter là haut?
-Je ne sais pas. Répondit Cauchemar en haussant les épaules. A ton avis?
-C'est à dire que... En fait j'ai le vertige.
-Hahaha !S'exclama Blak. Enfin tu nous montres une faiblesse papi !
-Et les Dragodindes? Comment vont-elles monter? Demanda à son tour Mercu.
-Elles seront hissées sur une plateforme amovible, les brigandins s'en chargeront. Bon rien d'autre à ajouter? Quitte à attendre, je vais faire la sieste. Restez éveillé au cas où ils descendraient."
Et il s'allongea dans un coin.
"Grimper là-haut..." Continua de grommeler l'enutrof, sous les rires moqueurs de Blak Dragon.
La compagnie attendit donc, le soleil baissait à l'horizon et la forêt s'assombrissait.
"-On se fait un feu? Proposa Blak. Il commence à cailler ici.
-Cauchemar a dit qu'il ne fallait pas donner l'impression de s'établir. Lui répondit l'eniripsa. Pas de feu donc."
Et ils attendirent encore. Le soleil avait disparue derrière les montagnes, et plus aucun rayon ne filtrait à travers le feuillage de la forêt.

"Quelle crapule ce sram ! Grogna Blak. Il savait qu'on attendrait si longtemps j'en suis sûr !"
Au même moment un bruit réveilla cauchemar allongé plus loin.
"Ça y est. Dit-il. Ils ont jeté l'échelle on va pouvoir monter."
En effet sur le tronc gris devant lequel ils patientaient, apparaissait désormais une échelle faite de corde.
"-Mercu. L'invita Cauchemar. Les dames d'abord. Ensuite le petit vieux !
-Rien à faire je ne monterais pas là-haut. Lui rétorqua l'enutrof.
-Skito ! Soupira Cauchemar. Regarde Mercu y va bien elle, ne fais pas la iopette !
-C'est non catégorique !
-Regarde Blak se moque de toi derrière !"
Il se retourna vivement pour faire taire le sacrieur, mais il s'écroula avant d'avoir laissé échappé un son.
"-Mais pourquoi tu l'as frappé ?! Cria Blak.
-Bah, c'est plus facile à porter quelqu'un qui ne gigote pas. D'ailleurs c'est toi qui va le porter, tu es plus fort que moi."
Avant que Blak n'ait pu protester, le sram se hissa le long de l'arbre, mais sans utiliser l'échelle.
Il plaça donc Mr-Skito sur son épaule et suivit cauchemar.
A mis chemin ils croisèrent la plateforme qui descendait chercher leurs montures.
La monté fut éprouvante, mais ils finirent par arriver. Ils se trouvère nez à nez avec un xélor tout de noir vêtu.
"-Salutation fier brigandin ! L'accosta Blak Dragon, en lui tendant une main. Cauchemar s'esclaffa !
-Tu te moques de ma taille? Répondit le Xélor.
-Pardon? Mais non euh..."
En moins de temps qu'il ne faut pour dire aiguille, Blak se retrouva immobilisé par une clef de bras, et deux de ces petits objets pointus sous la gorge.
"-Hého ! S'exclama Cauchemar. Il s'est trompé ! Et d'ailleurs c'est compréhensible les visiteurs sont rares ici !
-Tss. Sifla le Xélor en relâchant Blak. J'oublie donc. Sache cependant que je ne suis pas un visiteur, je suis ici pour affaires !
-Peut-on savoir à qui nous avons à faire?
-Je m'appelle Cookie et je travail le fer ! Mais on me surnomme DarkCookie pour me distinguer de mon frère. Je suis ici pour vendre des marteaux aux bridandins.
-Cookie?! Sursauta le Sram. Ton frère serait donc Whitecookie? J'avais l'intention de lui rendre une visite à Brâkmar pour faire le plein d'armes.
-Vous avez de la chance de me tomber dessus alors. Mon frêre à quitter les rangs de Rushu, depuis que ces crapules de commandants ont tenté de réquisitionner ses armes sans payer. Il a tout vendu à la concurence. Maintenant il est neutre et dirige une entreprise d'immobilier à Amakna.
-Hum. Je passerais tout de même le voir. De toutes façons nous comptions nous rendre en zone neutre pour que ce jeune sacrieur puisse se défaire de son serment d'ange...
-Quoi?! Un ange dans ce village? Hurla une femme d'un fort gabarit, qui se dirigeait vers eux. Tu connais nos lois pourtant Cauchemar, lorsque nous passons un accord avec une citée, ses opposants sont interdits chez nous.
-Tiens ! Salut Mama Ayuta ! Comment ça va? Tu sais il va justement passer démon, tu ne peux pas fermer les yeux sur le règlement pour une fois?
-Les lois sont les lois. Lui répondit-elle. Néanmoins je l'autorise à passer la nuit ici puisqu'il est avec toi.
-Mais..."
Il fut interrompu par un cri venant d'un autre arbre.
"Craqueleur géaaaant !"
"-Oh non ! S'inquiéta la vielle Ayuta. Si il s'appuie sur un arbre, il risque de détruire des maisons !
-Si on vous aide, tu nous transportera le sacrieur?
-Tout ce que tu veux, mais vite !
-Blak viens avec moi, on va improviser un truc."

Cauchemar plongea sur la tête du craqueleur, puis tenta de le diriger en tirant sur ses sourcils de pierre. Ce ne fut pas du goût du géant, ce dernier se dirigea vers un arbre pour tenter d'écraser le petit-être qui le tourmentait entre sa tête et un tronc.
"Blak ! Hurla Cauche. Détourne sa tête !"
Et blak se jetta alors dans le vide, un pied en avant. Il heurta le front du craqueleur à pleine vitesse tandis que le Sram avait bondit sur une branche. Le coup de boule fut dévié, mais le choc fut tel que Blak ne put s'accrocher à son tour à une branche, et il commença à chuter.
Le craqueleur furibond, l'attrapa au vol, puis l'écrasa violemment entre ses deux poings. Il recommença plusieurs fois.
Cauchemar tenta de lui faire oublier le sacrieur, qui commençait à ne plus vraiment ressembler à un être vivant, en lui irritant l'œil à coup de poison insidieux.
Cette diversion permit à Blak de reprendre ses esprits, la douleur qu'il subissait était immense, mais ses facultés de sacrieur la transformait en puissance. Il se mit à se hisser le long du bras du monstre.
Ce dernier pendant ce temps s'était mis en tête de charger l'arbre d'où le Sram le malmenait.
"Et merde. Se dit cauchemar. Blak n'aura pas le temps de frapper, il va détruire l'arbre."
Soudain, le craqueleur se mit à ralentir, au point qu'il en devint presque immobile. Un sable fin tombait du haut des arbres. Blak leva les yeux et vient alors Darkcookie, le Xélor, faire tourner un sablier au dessus du géant, en ne cessant de répeter son incantation : "Vol de temps."
"Vite Blak ! L'appela le Sram. Et ne frappe pas neutre, il est en pierre !"
Alors Blak sauta sur une branche, fit une grande parabole avec ses bras, puis hurla : "Assaut !"
Un rafale de vent balaya alors le craqueleur. Il traversa complètement la forêt, et même la plaine qui se trouvait à son orée, pour finalement se faire démembrer contre la montagne. Blak s'évanouit.

Il se réveilla le lendemain après-midi, il se trouvait dans un lit à côté de Mr-Skito, lui aussi réveillé. A son chevet se tenait Mercurochrome.
"-Et bien, on peut dire que t'étais dans un sale état. Lui dit-elle en le voyant ouvrir les yeux. Heureusement pour toi, les bontariens m'ont laisser disséquer un chafer qui s'était fait écraser entre un bélier et les murailles lors d'un raid de Brâkmar. Sinon je n'aurais pas pu te soigner.
-Où sont Cauchemar et le Xélor? Lui demanda-t-il.
-Cauchemar est avec Mama Ayuta. Le Xélor lui est retourné à Brâkmar, il a finit ses affaires ici.
Le sram en question entra à ce moment là.
-Déjà réveillé? Tu t'es bien débrouillé hier, ça a convaincu les brigandins de te transporter malgré ton alignement. Toi aussi d'ailleurs Mercu, j'avais oublier que tu étais Bontarienne à force de te voir euh... Soigner Blak. Mais bon Mama Ayuta est d'accord pour vous laisser monter. Ce craqueleur était une aubaine. Il regarda Mr-Skito. Toi pas d'histoire sinon je te ré-assomme ! On part dès que vous avez mangé. Allez à table !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cauchemar, Blak-dragon et compagnie   

Revenir en haut Aller en bas
 
cauchemar, Blak-dragon et compagnie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dragons du cauchemar
» DRAGON'S CUP 2010 [100 joueurs attendus]
» L'Arche du Dragon Noir
» "Dragon Rider" par Karel93
» Aegwynn et la chasse au Dragon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mugen Kumi (Jiva) :: La Cour du Dojo (Membres et Amis démons - RP) :: Jardin mu'Zen-
Sauter vers: